La posture parfaite

Par Élie Dubois-Sénécal.

T’es-tu déjà senti.e mal d’utiliser un accessoire pour tenir une posture de yoga? Peut-être par peur d’être jugé.e, par soif de défi, ou par volonté d’atteindre la posture parfaite?

Eh bien, la posture parfaite n’a rien à voir avec son aspect instagrammable La posture parfaite est celle dans laquelle tu peux t’abandonner à une méditation active. La posture parfaite ne fait jamais mal.

Les accessoires nous permettent d’introduire le temps dans notre pratique. Le temps devient alors un outil, plutôt qu’un frein ou un obstacle. On peut apprivoiser la posture, s’y inscrire pleinement.

Le fait d’être soutenu.e nous amène à nous soutenir nous-mêmes. Souvent, ce à quoi on résiste, c’est ce dont on a besoin. En proie à l’ego, on repousse ce qui nous aiderait à nous épanouir, et si le corps est en résistance, l’esprit l’est aussi.

Le corps est sage, il sait intuitivement ce qui est bon pour lui. Par exemple, si notre corps nous le demande, en glissant un bloc sous les fesses dans la méditation assise ou bien en utilisant une sangle dans le danseur, on a bien plus de chances de s’épanouir dans la posture et d’avoir une pratique saine.

Ces petites modifications peuvent sembler inutiles au premier abord, mais si on les néglige, l’alignement peut en souffrir, et on peut complètement passer à côté de l’aspect méditatif de la pratique. L’introspection est possible quand on se sent confiant.e et calme. On doit arriver à maîtriser ses sens, et parfois, accueillir un peu d’aide peut faire toute la différence.

Alors la prochaine fois que tu hésites à utiliser un accessoire, penses-y à deux fois et choisis l’option la plus saine pour toi!


Categories: Blogue

Tags:, ,

Partagez votre avis