C’est quoi la mobilité, et à quoi ça sert?

Par Sara Dewhurst.

 

Pour bien comprendre c’est quoi la mobilité, il faut d’abord savoir ce qu’est la flexibilité.

 

Quand on parle de la flexibilité, on parle de la capacité d’un muscle de s’étirer sans engagement musculaire (d’une façon passive).

Quand on parle de la mobilité, on parle plus de la santé d’une articulation. 

 

Qu’est- ce qui fait que une articulation est en santé?

Elle est équilibrée.

Et qu’est ce qui fait qu’une articulation est équilibrée?

Elle est mobile!

 

La mobilité est la capacité d’une articulation de bouger dans une amplitude de mouvement avec de l’engagement musculaire (d’une façon active).

 

Prenons des exemples:

Ici on voit la flexibilité des muscles du poignet/de l’avant bras. Les muscles ne sont pas engagés, et le poignet peut aller dans une grande extension avec l’aide du poids du corps contre le sol.

 

Dans ce prochain exemple, quand la gravité est éliminée en soulevant le poignet du sol, les muscles de l’avant bras doivent s’engager pour garder cette extension du poignet. Vu que ce sont les muscles qui ramènent le poignet dans cette position, on parle maintenant de la mobilité de l’articulation du poignet.

 

 

D’avoir une “bonne mobilité”, on ne parle pas de pouvoir ramener sa jambe au dessus de la tête, NON.  On peut penser à un corps qui est bien équilibré. Par exemple, notre hanche a été conçue pour bouger en arrière, en avant, sur le côté, et en rotation. Donc, une hanche mobile et équilibrée peut bouger librement dans toutes ces directions-là.

 

Pourquoi travailler la mobilité de ses articulations?

 

  • Prévenir des blessures, tensions, et douleurs corporelles
  • Améliorer sa qualité de vie
  • Se sentir plus libre dans son corps
  • Préparer le corps pour de l’activité physique

 

Quand on bouge d’une façon répétitive (en faisant un seul type d’activité trop souvent, par exemple) nos muscles risquent d’être soit trop faibles ou trop forts comparé aux autres muscles qui entourent une articulation. Par exemple, si je fais du vélo 2 heures par jour et rien d’autre, je risque d’avoir une hanche déséquilibrée puisque le vélo sollicite plus la flexion de la hanche que l’extension.

 

Ce qui nous amène un défi, (nous, les humains d’une époque numérique), c’est que notre style de vie sédentaire ne nous aide pas à aller chercher toutes les directions de mouvement pour nos articulations facilement. On ne marche plus plusieurs kilomètres pour aller cueillir des baies, on ne chasse plus notre propre viande en utilisant des arcs et flèches, et on ne lave plus notre linge dans la rivière dans un squat pendant une heure de temps. Bref, plusieurs mouvements ont été éliminés de notre quotidien grâce à la technologie.

 

Comment je peux améliorer ma mobilité?

 

  • Diversifier ses activités physiques dans son quotidien: Choisir des activités qui sollicitent plusieurs directions de mouvement: flexion, extension, torsion, rotation, etc.
  • Diversifier ses positions assises: Changer la position assise en s’asseyant au sol par exemple, ou en ramenant un pied sur la chaise.
  • Ajouter une mini séquence de mobilité pour tout le corps dans sa routine matinale, ou avant l’activité physique.

 


Categories: Comment tu bouges?