***Savais-tu qu’être flexible n’est pas indispensable pour faire du yoga?***

Cette semaine, on nous a demandé: « Je ne suis pas flexible, puis-je faire du yoga? »

Et bien, oui, tu es un bon candidat, flexible ou pas!

On en voit des postures impressionnantes sur instagram, des corps super forts et minces, des transitions que 99% de la planète est incapable de faire… et ces photos des réseaux sociaux nous font penser que le yoga est seulement à propos de cette flexibilité et de cette force incroyables.

Patanjali, qui a créé les Yoga Sutras, ne parle à aucun moment de la nécessité d’être flexible, mais plutôt de l’importance d’avoir une chose et son contraire.

Tout a son opposé: le jour et la nuit, le froid et le chaud, le blanc et le noir, et chaque élément complète l’autre et le rend meilleur.

Ainsi, être très fort et peu flexible peut, à terme, engendrer des effets négatifs sur les muscles, qui ont besoin de respirer, de s’étirer.
À l’opposé, un corps très flexible mais sans force pourrait causer des blessures. Si les muscles ne sont pas actifs, le squelette est moins supporté et peut-être plus dans son alignement. Un tissu trop étiré peut également se déchirer.

Donc non, tu ne seras pas plus heureux si tu touches tes orteils. Par contre, pratiquer à trouver ce juste milieu entre la force et la souplesse, l’effort et la fluidité, à travers la respiration et le mouvement conscient, pourrait sans doute t’offrir quelques bénéfices, sur ton tapis et ailleurs… !


Categories: Blogue, Comment tu bouges?

Partagez votre avis