Mon excuse numéro un

Par Émilie Lacroix.

Des excuses pour ne pas bouger, c’est facile à trouver. Je t’entends me dire « Ben voyons! Tu es propriétaire d’un studio de yoga, ça doit être facile pour toi de bouger et de gérer ton stress ». Eh bien, je t’annonce que non. C’est très facile de se trouver des excuses pour ne pas bouger, peu importe dans quel domaine tu travailles 😉

Donc voilà, je me dis que tu vas peut-être te retrouver là-dedans et qu’on va pouvoir partager des trucs pour éliminer cette excuse.

Il y a quelque temps, j’ai lâché mon emploi pour me consacrer à temps plein à mon entreprise. Je suis en affaires depuis quelques années, mais jusqu’à présent, j’avais toujours gardé un filet de sécurité. Pour la première fois de ma vie, je n’ai plus aucun revenu stable qui se dépose dans mon compte chaque semaine.

Maintenant, c’est du sérieux.

Tout ce que je fais a un impact direct sur mon revenu… pis ça, c’est stressant ! Je prends conscience que je dois constamment poser des gestes concrets pour qu’au bout du compte, les chiffres soient au rendez-vous. La compétition est forte (oui, oui! le monde des studios de yoga, ce n’est pas toujours très zen) et je dois faire preuve de créativité et de rigueur si je veux « sortir du lot ».

C’est quoi le lien avec l’activité physique ?

J’y arrive 😉

Depuis que je suis 100% à mon compte, je me suis rendu compte que le « momentum », c’est extrêmement important. Appelle ça comme tu veux, l’« inspiration » ou l’« impulsion du moment ». Tu sais, quand tout débloque alors que tu regardais la page blanche depuis 3 heures.

Eh bien, dans mon cas, l’« impulsion du moment » arrive toujours dans les moments où j’ai planifié de m’entrainer.  Bien sûr, quand ça arrive, je fais le choix de continuer mon travail plutôt que de bouger, puis ensuite je me donne bonne conscience en me disant que dans le fond, la priorité c’est mon travail.

Malheureusement, la réalité commence à me rattraper, je manque d’énergie, je suis marabout (plus que d’habitude), le stress est de plus en plus présent et je suis de plus en plus mal dans mon corps.

Au bout du compte, je suis de moins en moins efficace et concentrée dans mon travail.

Bon, je te laisse… j’ai encore manqué mon cours de yoga…


Post Your Thoughts