Les 9 obstacles

Par Élie Dubois Sénécal.

On a beau tailler son quotidien pour vivre aux côtés du bonheur, tout faire pour marcher vers lui, inévitablement, de temps à autre, nous tombons dans des pièges qui nous éloignent de la paix intérieure.

Ces pièges reviennent sans arrêt, c’est donc à nous de ne pas tomber dedans.

L’idéal serait de comprendre quels sont ces pièges et quelles formes ils peuvent prendre. En acquérant ces connaissances, il est plus facile de les éviter et garder une clarté mentale.

Cet article traite des 9 grosses roches qui nous ralentissent ou nous empêchent d’avancer.

  1. La maladie. Certes, cet obstacle n’est pas toujours en notre contrôle. Cependant, il est possible de réduire les risques par un mode de vie actif, une alimentation saine et une pratique de repos mental (méditation, prière selon tes croyances, pleine conscience, etc.).
  2. La léthargie. Il y a des jours où tout ce dont on a envie c’est de rester allongés. Le plus difficile, c’est briser l’inertie. Une fois le premier geste enclenché, le reste est beaucoup plus facile.
  3. Le doute. Est-ce que mon projet va fonctionner? Est-ce que je suis à ma place dans mon travail? Chercher à se connaître de plus en plus chaque jour est nécessaire, car la vie n’est que changements, que mouvement. C’est pourquoi se remettre en question est important pour être en accord, en union avec soi-même et ce qui nous entoure. Cependant en analysant de façon excessive, on laisse trop de place au passé ou bien on se projette trop dans le futur, ce qui nous éloigne du moment présent.
  4. La négligence. Tout ce que l’on réalise ne nous passionne pas nécessairement toujours. Alors, on se précipite pour terminer rapidement. Le contraire peut être vrai aussi. Ce que l’on met en place nous enthousiasme tellement que l’on voudrait voir les résultats apparaître immédiatement. Dans ces situations, il est bien de se rappeler que toute action posée comporte une conséquence. Tout ce que l’on fait laisse une trace. Aussi minime qu’elle puisse être, elle existe.
  5. La résignation. Quand la motivation nous a quittés et que l’enthousiasme est allé prendre une marche, il est facile de se résigner à une situation qui ne nous convient pas tout à fait. Sans nécessairement chercher à toujours avoir plus, rester dans une situation qui ne nous correspond pas par résignation ne peut que nuire.
  6. La distraction. Les sens peuvent parfois prendre le contrôle de nos actions, de nos pensées. En les laissant devenir maîtres, le mental se brouille aussitôt.
  7. L’illusion. Il est normal de faire des erreurs, d’avoir une mauvaise compréhension d’une situation, d’un concept, ou même de soi. En gardant la curiosité et le désir de questionner, on peut s’en rendre compte.
  8. L’abandon dû au découragement. Tu as essayé de commencer la méditation une quinzaine de fois et chaque fois tu trouves le temps long et tu cesses? Les échecs se multiplient et tu ne vois pas d’autre choix qu’abandonner? Lorsque ma résilience est mise à l’épreuve, je me rappelle une phrase que mon père me disait souvent quand j’étais plus jeune : une mauvaise journée est une journée où on apprend.
  9. L’incapacité de maintenir le progrès effectué. Il est excitant de commencer un nouveau projet, de se donner de nouveaux défis. Cependant, maintenir une discipline et un effort constant n’est pas toujours facile. Nous sommes des êtres d’habitudes, alors la clé est de faire une place quotidienne à l’élément dans lequel nous souhaitons progresser.

Voilà, tu peux garder tout ça en tête lorsque tu remarques qu’une difficulté revient souvent dans ta vie. On retrouve ces obstacles dans différentes situations et ils reviennent souvent sous différentes formes. C’est pourquoi la vigilance et le discernement sont de mise si on souhaite en rester loin!


Partagez votre avis