Es-tu une patate active ?

Par Geneviève Drolet.

Tu t’entraînes 3 à 4 fois par semaine, ta montre Fitbit te félicite d’accomplir tes objectifs de pas quotidien, tu t’efforces, une fois de temps en temps, de prendre les marches au lieu de l’ascenseur et – quand tu te sens vraiment wild –  tu stationnes ta voiture à quelques coins de rue du bureau pour marcher un peu plus longtemps avant de t’asseoir sur ta chaise ?

Tu penses que t’as un mode de vie actif, hein ?

Eh bien, sache que, malgré ces bonnes actions remplies de bonnes intentions, tu es peut-être quand même une patate… mais une patate active.

Il s’agit d’un nouveau phénomène, qualifié aux États-Unis de active couch potato, relié à la sédentarité quasi imposée par notre mode de vie. Le problème n’étant pas le fait de ne pas bouger, mais plutôt celui de rester immobile trop longtemps.

« Ben là… c’est la même affaire ça »… eh bien justement,  pas tout à fait.

Qui sont les active couch potato ?  

Ce sont des personnes qui s’entraînent – parfois même les 150 minutes recommandées par semaine – mais qui, le reste de la journée, demeurent relativement sédentaires ou, à tout le moins, passent plusieurs heures dans la même position.

C’est donc là où le bât blesse : tu peux faire de l’activité physique tout en étant, malgré tout, sédentaire. Tu bouges, mais dans un moment précis de ta journée, pour ensuite passer la majorité des heures restantes assis/se devant l’écran.

Ça va pas ben, hein ?

Selon Jean-Philippe Chaput, professeur-chercheur au Département de pédiatrie à l’Université d’Ottawa, les effets négatifs de la position assise se manifesteraient aussi rapidement que 30 minutes après l’avoir adoptée. En effet, des changements hormonaux se produiraient rapidement et feraient augmenter, notamment, le niveau d’insuline ainsi que le taux de lipide sanguin.

Mais pas-de-panique-petite-patate ! Le tout se rétablirait aussitôt que le corps se remet en mouvement.

Comme le dit l’adage : « patate qui roule n’amasse pas mousse »… euh, c’est peut-être pas tout à fait ça mais, ce qui est sûr, c’est qu’il faut bouger souvent afin de changer de position fréquemment.

Tu veux savoir si t’es une patate active ?

Voici un rigoureux questionnaire qui te permettra de savoir si tu peux te qualifier comme tel :

  • Tu restes assis pendant 30 minutes ou plus par jour:

Oui                         Non

(ah, et, précision, si t’es debout toute la journée ce n’est pas nécessairement mieux. Le problème est de garder une posture statique pendant une période de temps prolongée. L’idée c’est de bouger, capiche ?)

Si tu as répondu oui, tu es une patate (possiblement active) ! Devant le résultat terrifiant de cette question très scientifique, tu veux sûrement savoir comment te dépatatiser, hein ?

Ça adonne bien, c’est justement le sujet de notre prochain article !

Source :